Palestine, halte au massacre !

A l'occasion du Conseil municipal du 25 juin, les élus villersois ont réaffirmé leur attachement à la paix en votant à l'unanimité une motion relative à la situation dans la bande de Gaza et en demandant au Président de la République et au Gouvernement de soutenir les initiatives de l’ONU et d’engager la France dans un processus de reconnaissance de l’Etat Palestinien.

Cette délibération est également adressée à Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre ainsi que Madame l’Ambassadrice d’Israël en France et Monsieur le Représentant de la Palestine en France.

" Alors que des milliers de Gazaouïs ont manifesté pacifiquement pour commémorer la Journée de la Terre, réclamer le droit au retour, marquer leur opposition à l'implantation de l'ambassade américaine à Jérusalem et dénoncer le blocus de Gaza, l'armée israélienne a tiré à balles réelles avec la volonté manifeste de tuer, faisant plusieurs dizaines de morts, dont des enfants, et des milliers de blessés.

Un bilan qui s'ajoute aux 3 600 morts des interventions militaires israéliennes de 2009, 2012 et 2014.

Plutôt que de dénoncer de tels actes condamnés par le droit international et de soutenir les initiatives de l’ONU tendant à organiser la protection du peuple palestinien, la France a affiché son soutien à Benjamin Netanyahou que le Président de la République Emmanuel Macron a reçu à Paris le 5 juin dernier.

Solidaires du peuple palestinien et plus particulièrement des habitants d’El Maghazi avec qui notre ville entretien des liens d’amitié depuis de nombreuses années, les élus de Villers-Saint-Paul, dénoncent avec force les actes criminels commis par l’armée israélienne. Ils expriment leur indéfectible volonté de reconnaître l’Etat de Palestine coexistant avec celui d’Israël dont la sécurité doit aussi être garantie. Ils appellent le Président de la République et le gouvernement français à engager, sans plus attendre, toutes initiatives tendant à la protection des populations civiles de la bande de Gaza et des territoires occupés, à sanctionner Israël pour les crimes perpétrés contre les manifestants pacifiques et demandent, à nouveau la reconnaissance par la France de la Palestine comme un état libre et indépendant, préalable incontournable à la recherche d’une réelle solution au conflit et à l’instauration de la paix. "

Services Public